Le Flexiblog se rémunère grâce à la publicité. Donc si une annonce t'intéresse, ou simplement pique ta curiosité, clique dessus ! Merci !

Accueil » Histoires et anecdotes culinaires » Tourisme culinaire en Languedoc

Tourisme culinaire en Languedoc

Tourisme culinaire en Languedoc

Bonjour !
Me voici de retour avec un peu de tourisme culinaire. Cette semaine, direction le Sud de la France, et plus précisément le Languedoc, pour découvrir des plats variés et tous aussi savoureux les uns que les autres.

Tourisme en eaux douces et en eaux salées

Le Languedoc s’étend de la Camargue jusqu’à Carcassonne, le long de la mer Méditerranée. C’est une région également marquée par la présence de nombreux étangs. Il est donc tout naturel que sa cuisine reflète cette richesse. On déguste ainsi, du côté de Sète, les délicieux escargots de l’étang de Thau, qui ressemblent au bulots, mais avec un goût plus fin et plus prononcé. Côté mer, les huîtres et les moules de Bouzigues et de Leucate sont très appréciées, de même que les tellines, de tout petits coquillages qu’on retrouve dans certains plats de pâtes.Tourisme culinaire en Languedoc : les tellines
Les poissons, bien sûr, ne sont pas non plus en reste : on déguste notamment l’anguille, la daurade et, bien sûr, la morue avec la célèbre brandade de morue nîmoise.

Un petit tour des viandes

Dans l’arrière-pays, c’est la viande qui tient la vedette en cuisine. En terme de production, on retiendra surtout le taureau de Camargue. Mais la cuisine de l’arrière-pays languedocien apprécie aussi le porc et l’agneau. Tourisme culinaire en Languedoc : le porcLe fleuron de la cuisine du Languedoc, c’est bien sûr le cassoulet de Castelnaudary. Réalisé avec des lingots blancs du Laurageais, il réunit différentes viandes et charcuteries : jarret et couenne de porc, saucisses, gigot ou épaule d’agneau, et parfois de la perdrix et du confit d’oie.
Il est également à noter que la région connaît un autre cassoulet : celui de Carcassonne. Egalement à base de haricots du Laurageais, il ne contient que du porc et de l’oie : longe, jarret, couenne, saucisses et poitrine de porc, ainsi que des cuisses d’oie confites.

Une petite friandise pour la route

Bon, il est vrai qu’après un cassoulet, on a rarement envie de manger un dessert. Pourtant, on peut facilement se laisser tenter par du pâté de Pezenas ou des oreillettes de Montpellier. Bon d’accord, c’est un concentré de gras et de sucre, on est très loin de la cuisine saine, là ! Mais quand on fait du tourisme, il faut savoir se faire plaisir, non ? Allez, pour la route, voici d’autres spécialités sucrées à découvrir dans la région : le croquant Villaret, la fougasse aux fritons et le gâteau de Limoux.

J’espère t’avoir bien mis l’eau à la bouche ! Alors, envie de découvrir le Languedoc et ses spécialités pour tes prochaines vacances ?

Laisser un commentaire