Accueil » L'alimentation et la santé » Alimentation et Santé : les vertus de l’ail

Alimentation et Santé : les vertus de l’ail

Les bienfaits de l'ail

L’ail est connu depuis l’Antiquité pour ses nombreuses vertus médicinales. Il était par exemple donné, comme fortifiant, aux esclaves égyptiens qui construisaient les pyramides. On l’a également utilisé (avec un succès relatif toutefois) comme remède contre la Peste. Alors, qu’en est-il vraiment ?

L’ail, un remède avéré contre l’hypertension

L’ail est reconnu pour stimuler le cœur, faciliter la circulation et fluidifier le sang. Ces propriétés ont notamment été démontrées, d’un point de vue médical, par une étude australienne en 2010. L’extrait d’ail se retrouve d’ailleurs dans de nombreux médicaments modernes contre l’hypertension.
D’autre part, il a également été démontré que l’ail permet de baisser le taux de cholestérol dans le sang. Cette petite gousse est donc particulièrement recommandée pour prévenir les maladies cardio-vasculaires.Têtes d'ail rose

L’ail, un antiseptique puissant

L’ail est également un puissant antiseptique, qui permet notamment de lutter contre les maladies contagieuses. On peut en particulier le consommer contre les maladies communes de l’hiver : bronchites, grippes, infections respiratoires saisonnières. De plus, l’ail est également une plante expectorante, c’est-à-dire qu’elle favorise l’évacuation du mucus qui encombre la trachée et les bronches. Enfin, l’ail contient une molécule, l’allicine, qui est un antibiotique avéré.Gousses d'ail

D’autres propriétés de l’ail

On prête également d’autres propriétés et vertus à l’ail, mais toutes n’ont été prouvées scientifiquement. Ainsi, il semble que l’ail permette de réduire la glycémie, de lutter contre les diarrhées, voire même de diminuer les risques de cancer. Et, cerise sur le gâteau, l’ail permettrait en plus d’atteindre la sensation de satiété plus rapidement ! Un vrai plus pour les personnes qui ont tendance à manger de trop grosses quantités de nourriture !Gousses d'ail pelées

Utilisation de l’ail

Pour profiter pleinement de toutes ses vertus, il faut consommer l’ail cru. Dans les sauces des salades, ça se fait plutôt bien, mais sinon, c’est tout de même un peu compliqué. Il est possible de préparer un sirop d’ail contre la toux et les infections respiratoires. Plutôt efficace, mais niveau goût (et aussi niveau haleine), il faut s’accrocher ! Mais sinon, l’ail cuit garde encore beaucoup de propriétés intéressantes. Le mieux restant de le faire cuire moins de 10 minutes.
Ainsi, ajouter de l’ail comme condiment dans tes plats te permettra de profiter de son goût (beaucoup plus agréable dans les plats salés que dans un sirop sucré !) et aussi de ses bienfaits ! Attention tout de même aux quantités que tu utilises, car une consommation importante d’ail peut aussi avoir des effets néfastes : brûlures d’estomac, mauvaise haleine, troubles de la concentration, … D’une manière générale, on estime que 4 gousses par jour et par personne est une dose suffisante.
Voilà, j’espère que cet article t’a intéressé(e). Pour ma part, j’ai appris de nouvelles choses en l’écrivant (je savais pour la toux, mais pas pour la glycémie notamment). En tout cas, je vais continuer à ajouter de l’ail dans mes recettes ! Quoi de mieux comme traitement préventif des maux de l’hiver que de bons petits plats préparés à la maison ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *