Un petit beignet ?

Bonjour !
J’espère que tu vas bien et que tu as passé une bonne semaine. Une fois n’est pas coutume, je ne vais pas te parler aujourd’hui d’aliments sains et bons pour notre santé. Après tout, mardi prochain c’est Mardi Gras, et l’occasion était trop belle pour faire un petit tour de France de délicieuses spécialités frites !

Oreillettes, Bugnes ou Croustillons ?

Bien loin des donuts à l’américaine, ou des beignets écœurants de supermarché, j’avais envie cette semaine d’en apprendre un peu plus sur les différentes recettes de beignets en France. Et bien je n’ai pas été déçue : comme dans beaucoup de domaines culinaires, la France a une richesse insoupçonnée en ce qui concerne les beignets ! Je sais que je risque d’en oublier, aussi n’hésite pas à ajouter les spécialités que tu connais en commentaire.

Les moelleux

Parce qu’il faut bien commencer quelque part, voici quelques exemples de beignets moelleux originaires de différentes régions de France :

  • Les Croustillons : Spécialité picarde, le croustillon se présente sous la forme d’une petite boule de pâte frite au cœur fondant. On le retrouve partout en France, et notamment sur toutes les fêtes foraines de Normandie. Si tu souhaites t’y essayer, la recette d’Hervé Cuisine est très bien expliquée, avec même une petite vidéo.
  • Les Corvechets : Petites boules rondes à la texture rappelant celle de la brioche, on trouve les corvechets dans les fêtes foraines et carnavals de Lorraine.
  • Les Shenkele : Parfumé au kirsch, le shenkele est le beignet alsacien. Sa forme est plus souvent celle d’un boudin, contrairement aux croustillons bien plus connus.
  • Les Ganses : Indissociables du carnaval de Nice, ces petits beignets moelleux à la fleur d’oranger ont une forme caractéristique en losange à bords crantés.
  • Les Frappes : Parfumés à la fleur d’oranger, au pastis ou à l’eau de vie, les frappes apportent le soleil dans nos cornets ! Et c’est bien logique, puisque ces délicieux beignets sont originaires de Corse.
  • Les Chichis : Ceux-là, tout les monde les connaît ! Les Chichis, ce sont ces grandes spirales de pâte à beignets que l’on trouve sur toute foire ou fête foraine qui se respecte. Un vrai délice, qui vient à l’origine de Marseille.
  • Les Tourtisseaux : Eux aussi en forme de losanges, eux aussi parfumés à la fleur d’oranger, les tourtisseaux nous viennent pourtant non pas de Nice, mais du Poitou. Leur particularité propre ? Ils sont aussi parfumés au rhum !
  • Les Foutimassons : Ils ont un drôle de nom, ces petits beignets parfumés à l’eau de vie. Il s’agit des beignets de Vendée.
  • Les Bottereaux : Spécialité du pays Nantais, les bottereaux sont à la fois croquants à l’extérieur, et moelleux à l’intérieur. Irrésistibles beignets parfois parfumés à l’eau de vie, tu peux tenter d’en faire à la maison grâce à la recette de Chef Simon.

Les croustillants

On a déjà effleuré le sujet avec les bottereaux nantais, mais les beignets peuvent aussi parfois être croustillants. C’est le cas de certains des plus connus du sud de la France d’ailleurs.

  • Les Bugnes : Commençons avec un grand classique, les bugnes de Lyon. Ce sont des rectangles de pâte très fine et cassante, ce qui les fait paraître un peu moins gras que les beignets moelleux. Et puisque qu’on parle de beignets moelleux, je me dois de citer les bugnes de Saint-Etienne, qui sont, paraît-il, plus charnues et donc plus moelleuses.
  • Les Oreillettes : Encore de délicieux rectangles de pâte croustillante, cette fois parfumés à la fleur d’Oranger, les oreillettes sont répandues dans le sud-est de la France, notamment dans le Languedoc et la Provence.
  • Les Bougnettes : En forme de disques, ces beignets croustillants originaires du Roussillon allient les saveurs de la fleur d’oranger et du citron. Un rayon de soleil à déguster !
  • Les Merveilles : Voici des beignets croquants qui portent bien leur nom ! Les merveilles de Bordeaux sont de vrais petits délices au bon goût d’armagnac.
  • Les Guenilles : Spécialités auvergnates, les guenilles, parfois appelées « Bugnes d’Auvergne », se distinguent de leurs cousines lyonnaises par leur forme en lamelles irrégulières. C’est d’ailleurs à cette forme qui rappelle des lambeaux de tissus qu’elles doivent leur nom.

Les beignets salés

Moins répandus en France métropolitaine, les beignets salés sont pourtant des incontournables de la cuisine d’outre-mer.

  • Les Accras : Impossible de boire un planteur en Martinique sans que l’on propose des accras de morue en accompagnement. Il s’agit de petites boules de pâte à beignets mélangée avec des miettes de morue, le tout passé à la friture. On trouve aussi, bien que plus rarement, des accras de crevettes. Dans ce cas, la crevette est encore entière dans son beignet.
  • Les samoussas : On les connaît comme classiques de la cuisine chinoise, mais les samoussas sont aussi très répandus à la Réunion. Feuille de brick pliée en forme de triangle, ils peuvent être fourrés avec différentes garnitures. Mon préféré est de loin celui au fromage de chèvre frais !

Aux fruits et aux fleurs

Il serait difficile de parler de beignets sans évoquer ceux que l’on réalise avec des fruits… ou des fleurs ! Tu as sûrement déjà entendu parler des beignets de fleurs de courgette, et peut-être même de ceux de fleurs de sureau. Mais sais-tu qu’il est aussi possible d’en faire avec des fleurs d’acacia, de lilas ou encore des pétales de rose ? Autant de saveurs raffinées à présenter avec un thé ou une infusion légère.
Il existe aussi les classiques beignets aux pommes, à la banane ou à l’ananas. Les poires, pêches et abricots se prêtent également très bien à ce type de recettes. Cela nous donne quelques recettes gourmandes à tester tout au long de l’année !

Et ma ligne dans tout ça ?

Pour commencer, je tiens à te rappeler que, quelque soit ton objectif, il est important de s’autoriser de petits craquages de temps en temps. Que tu souhaites perdre du poids, rééquilibrer ton alimentation ou prendre soin de ta santé, n’oublie jamais de te faire plaisir ! Se restreindre en continu, c’est l’assurance de craquer sur la première pizza surgelée venue (ou burger de fast-food, ce qui est encore pire).
Ensuite, comme pour tout en cuisine, rien ne t’oblige à te cantonner aux recettes d’origine. On voit de plus en plus fleurir ici et là des variantes végan et/ou healthy de nos grands classiques. Alors pourquoi ne pas tenter des beignets sans friture par exemple ? A la poêle avec une quantité d’huile totalement raisonnable, ça se fait très bien. Tu ne me crois pas ? Teste donc ma recette de beignets à la banane ! Non seulement ils ne passent pas dans l’huile de friture, mais en plus ils ne contiennent pas un gramme de sucre ajouté. Alors pourquoi se priver ?

Alors, tenté(e) par un petit beignet ? Lequel ?

Pour ne plus manquer un article ni une recette, abonne-toi à la Flexilettre ![wpforms id= »777″]

Une réflexion sur “Un petit beignet ?

Laisser un commentaire