Tourisme culinaire : La Bretagne

Tourisme culinaire en Bretagne

Bonjour !
J’espère que tu vas bien ! En ce premier jour de vacances scolaires, j’ai décidé de commencer un petit tour de France des spécialités culinaires. Quelle meilleure manière de découvrir notre beau pays que de se laisser surprendre par la variété de ses plats ? Et aujourd’hui, pour commencer, je te propose un petit tour en Bretagne. Parce que c’est une région que j’aime beaucoup, et qu’on a pas mal de choses à y découvrir en-dehors du kouign-amann et des crêpes !

Produits de la terre…

On trouve en Bretagne des fruits et légumes riches en saveur (merci au climat doux océanique !). Tu connais sans doute bien sûr la fraise de Plougastel, mais sais-tu qu’il existe un haricot coco que l’on trouve qu’en Bretagne ? Il s’agit du coco de Paimpol, qui bénéficie d’une AOC, et dont la cueillette est restée, encore aujourd’hui, manuelle. La Bretagne produit également d’autres légumes comme l’artichaut, le chou-fleur et l’oignon de Roscoff.
Si aujourd’hui, on ne trouve plus de sarrasin en Bretagne, sa cuisine reste tout de même marquée par cette céréale. Il y a bien sûr l’incontournable galette de blé noir, mais aussi le Kig Ha Farz, une sorte de « pot-au-feu » breton absolument délicieux ! A noter également le Kouign Patatez, un gâteau de pommes de terre qui accompagne à merveille de nombreuses spécialités de viande.
Côté viande, justement, on connaît assez bien la Bretagne pour ses élevages porcins. Le fameux pâté Breton est un incontournable si vous vous promenez dans la région, de même que la célèbre andouille de Guémené.

…et produits de la mer

La Bretagne, c’est aussi bien entendu des kilomètres et des kilomètres de côtes. Et donc, des produits de la mer à profusion. Les huîtres bretonnes sont particulièrement appréciées, et d’ailleurs, une part importante des huîtres d’Oléron sont importée de Bretagne avant d’être affinées en Charentes-Maritime.
Les crustacés bretons sont aussi une spécialité à ne manquer sous aucun prétexte : l’araignée de mer (teste si tu le peux l’araignée de mer farcie, c’est excellent), l’étrille et le homard sont particulièrement recherchés. Un autre incontournable de la gastronomie bretonne est la morue salée. C’est lié à l’histoire de la région et de ses pêcheurs : pendant plus de 3 siècles, les marins bretons partaient des mois en mer pêcher sur les grands bancs près de Terre-Neuve. Il en rapportaient de grandes quantités de cabillaud, qu’il fallait bien conserver le temps du voyage. Les poissons étaient donc vidés et entreposés dans la cale avec de grandes quantités de sel. La pêche de Terre-Neuve a grandement marqué l’économie de la Bretagne, ainsi, également, que sa culture.

Et en dessert ?

Je ne ferai pas l’impasse sur le Kouign Amann, les crêpes de froment ou encore le far aux pruneaux. Mais je trouve plus intéressant de te présenter plus en détail un dessert bien moins connu, et pourtant savoureux : les choquarts. Il s’agit d’une sorte de chausson aux pommes avec des raisins secs et de la cannelle, que tu pourras déguster dans les Côtes d’Armor.

Alors, tenté(e) par un peu de tourisme culinaire en Bretagne ?

Share Button

Tu aurais 5 minutes ?

Comme tu le sais peut-être déjà, le blog n'est que la première étape du projet Flexigourmet. A terme, je souhaite te proposer un service en ligne de planification de repas, pour te simplifier la vie et t'aider à manger sainement plus facilement. Mais pour avancer dans ce projet, j'ai besoin de ton aide !

Il me faut en effet collecter quelques informations. Dans ce but, j'ai créé un questionnaire rapide. Y répondre ne te prendra que 5 minutes, et cela me sera très utile. Alors merci beaucoup par avance !

Répondre au questionnaire

juillet 5, 2019

Laisser un commentaire